dimanche 26 septembre 2010

Dash Snow, Harmony Korine, Ryan McGinley chez agnès b.

Dash Snow, Untitled (Metallic trees), God Spoiled, 2007.
Photographie, dyptique.

Harmony Korine, Scumbag 2, 2010.
Technique mixte.

Ryan McGinley Raymond,
Everybody Knows This Is Nowhere 2010.
Photographie nxb. 30x45 cm

— Communiqué de la galerie —

« 3+1 », 3 c’est Dash Snow, Harmony Korine et Ryan McGinley, 1 c’est agnès b.

Un trio incontournable de la scène artistique contemporaine américaine réunit par agnès b. dans un lieu qui n’a jamais eu froid aux yeux et leur a toujours été fidèle. Ce n’est pas un hommage qu’agnès b. a voulu rendre à Dash Snow, elle a plutôt imaginé de faire vivre ses dernières œuvres au milieu de celles de ses amis et pairs. De le mettre en contexte, tout comme elle l’a connu lors de l’exposition « New York Scene » en 2003.
Lors de cette exposition, la galerie du jour s’était transformée en terrain de jeux pour une bande de jeunes artistes, pour la plupart inconnus, qui s’exprimaient à travers divers médias (vidéos, photographies,sons, graffs, dessins, installations) et puisant leurs références dans leurs modes de vie (le punk-rock, le hip-hop, le Skate) produisant au final un « art du quotidien ».

Parmi eux Dash Snow.
Son œuvre était la première à droite en entrant à la galerie, les visiteurs d’alors s’en souviendront…
Elle attire l’attention. Un amas de Polaroïds, des scènes de vie, de sexe, d’alcool, de drogue, d’états limites, de violences, le tout brûlé par endroit au briquet. Son passage marquera les esprits, il restera proche de la galerie et surtout d’agnès b. qui le comptait parmi ses amis new yorkais. Tout comme Ryan Mc Ginley qu’on ne présente plus et qu’elle a été la première à exposer en France. Grâce à la précieuse aide de Jade Berreau, la galerie du jour présentera lors de cette exposition les derniers travaux de Dash Snow disparu de manière brutale l’année dernière. Travaux qui avec le temps n’ont cessé de s’enrichir (photos, sculptures, installations) et qui vont bien au delà de la simple provocation.

Harmony Korine fidèle parmi les fidèles montrera ses derniers travaux, tirages, photocopies, peintures et dessins.

Ryan Mc Ginley revient à la galerie du jour pour la troisième fois, après un solo show en 2006 et deux participations à des expositions collectives. Il présentera sa dernière série de portraits Everybody knows This is Nowhere contrairement à ses habitudes, photographiée en noir et blanc et en studio.

« 3+1 »
jusqu'au 6 novembre 2010
Galerie du jour
44 rue quincampoix
75004 paris

Aucun commentaire:

Publier un commentaire