vendredi 1 juin 2012

Wim Delvoye, Au Louvre jusqu'au 17 septembre 2012

Wim Delvoye, Daphnis et Chloé
Wim Delvoye, L'étincelle divine Rorschach
Wim Delvoye, Suppo, acier inoxydable coupé au laser, 2010

Vues de l'exposition Au Louvre de Wim Delvoye, photographies : Alice Bénusiglio.

Wim Delvoye signe une exposition majestueuse et irrévérencieuse intitulée "Au Louvre". L'exposition commence par un énorme "suppo(sitoire)" néogothique, léger et gracieux, installé sous la pyramide. Elle se poursuit dans les appartements Napoléon III au style baroque si chargé qu'il semble saugrenu de vouloir y installer des œuvres. L'artiste relève le défi avec succès. Il répond à l'histoire avec humour et talent tout en nous plongeant dans son univers gothique, baroque et artisanal, teinté parfois de scatologie ou de sexe. Ses sculptures sont étranges, à la fois classiques et contemporaines, certaines sont inspirées par les tests de Rorschach, d'autres sont des Daphné et Chloe ou des crucifix torsadés comme pour donner le tournis à l'histoire de l'art. La conception informatisée des œuvres permet à l'artiste de jouer avec les volumes en faisant twister précisément ses sculptures de façon à laisser la forme originale lisible. Le résultat est saisissant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire