samedi 25 octobre 2014

Keith Haring à la galerie Laurent Strouk

Keith Haring, Dog, 1986
Galerie Laurent Strouk
Keith Haring est à l'honneur à la galerie Laurent Strouk à travers une exposition regroupant des œuvres de tous les formats venues des quatre coins du monde. L'écriture graphique unique de cet artiste est instantanément reconnaissable. Comme l'indique Gianni Mercurio dans le catalogue de l'exposition : "en dépit des collaborations avec des artistes qui partagent son idéal artistique, Haring mène une existence isolée. "Il n'y a personne parmi les artistes d'aujourd'hui qui s'approche de mon style, de mon état d'esprit ou de mes principes (...) il n'y a personne dans le monde que l'on puisse ranger dans un groupe avec moi pour former un mouvement", écrivait Haring. Cela était vrai : même s'il est confronté aux mouvements et aux styles qui animent le New York des années 80, même s'il s'inspire de la créativité et des comportements de la culture urbaine, son travail artistique se distingue résolument de celui de ses contemporains. Par un langage nouveau, personnel, unique, idéologique et humaniste, il soutient avec cohérence et ténacité son projet d'un art accessible à tous qui trouve sa réponse dans l'intention de l'auteur et dans les réactions des spectateurs. Ce concept artistique repose, selon Haring, sur sa volonté d'éviter une lecture objective de l'art (ses travaux sont volontairement sans titre) afin de rendre sa liberté d'interprétation au spectateur : la création appartient aux artistes, mais l'œuvre appartient au spectateur. C'est un principe.

Vue de l'exposition Keith Haring, galerie Laurent Strouk
Keith Haring, Mickey Mouse, 1983
Keith Haring, Untitled, 1987
Keith Haring, Untitled, 1982
Keith Haring, Untitled, 1983

Aucun commentaire:

Publier un commentaire