vendredi 25 novembre 2022

Le danseur étoile François Alu quitte le ballet de l’Opéra de Paris, une claque à Alexander Neef. Qui sera le prochain danseur étoile ?

François Alu a été nommé danseur étoile du ballet de l’Opéra national de Paris le 23 avril 2022. Retour sur les raisons controversées de cette nomination qui aboutit à un départ en fanfare le 23 novembre.

L’ascension de François Alu a été fulgurante, il intègre le corps du ballet de l’Opéra de Paris en 2010, passe les concours brillamment d’année en année pour devenir coryphée en 2011, sujet en 2012 et enfin premier danseur en 2013. Seulement voilà, pour atteindre le grade suprême de cette compagnie très hiérarchisée, on ne passe pas de concours, il faut être nommé. Cette nomination est le fait du prince. Un système injuste qui montre ses limites, surtout quand le prince déraille !

En 2021, François Alu est devenu une star très populaire de l’émission de TF1 Danse avec les stars. Son one-man-show humoristique retraçant son parcours de danseur intitulé ‘Complètement jetés’ rencontre un franc succès. Intéressé par sa célébrité grandissante, le directeur de l’Opéra de Paris Alexander Neef a voulu que le premier danseur soit nommé étoile contre l’avis de la directrice de la danse Aurélie Dupont. Cette dernière apprécie modérément François Alu qui s’est détaché du ballet de l’Opéra de Paris jugé trop contraignant en prenant un congé sabbatique d’une année. Le niveau du danseur n’est pas toujours au rendez-vous car la danse classique nécessite un entraînement quotidien ainsi qu’une discipline intransigeante pour parvenir à réaliser les prouesses exigées par la compagnie. 

François Alu nommé étoile aux côtés de Dorothée Gilbert, photographie IkAubert

Le 23 avril 2022 à l’issue de la représentation de la Bayadère, Alexander Neef bafouille quelques mots et François Alu reçoit le titre tant convoité. Dans un élan de joie, il va serrer dans ses bras Aurélie Dupont dont le sourire est crispé. Le public enthousiaste ovationne le danseur pendant vingt minutes.

Pour Aurélie Dupont la couleuvre ne passe pas. Pour mieux déglutir elle donne sa démission le 16 juin et quitte ses fonctions le 31 juillet. Quant à François Alu, la danse classique ne l’intéresse plus depuis longtemps, il continue sa tournée ‘Complètement jetés’ à travers la France et se pavane dans les médias. Le titre d’étoile représente pour lui l’aboutissement de son parcours et sa consécration. 

En septembre, l’Opéra prévoit la distribution du danseur dans Mayerling mais doit l’annuler. Monsieur Alu est bien trop occupé par Danse avec les stars et son one-man-show. Par ailleurs, il refuse de signer son contrat d’étoile. La diva veut fixer ses conditions particulières : liberté pour mener ses engagements hors Opéra, choisir ses rôles, la manière de les interpréter et bien sûr des honoraires à la hauteur de sa notoriété.

François Alu finit par annoncer son départ le 23 novembre, l’étoile de pacotille méprise son public et l’opportunité offerte par Alexander Neef. Il juge si sévèrement l’Opéra de Paris que l’on se demande pourquoi l’artiste anticonformiste n’est pas parti plus tôt. Sur Instagram il précise “j’ai très envie de rejouer au cinéma, de rejouer au théâtre, de me plonger dans l’écriture, la réalisation, la production et évidemment toujours de danser.” On notera que la danse est la dernière de ses envies.

Marc Moreau photographié par Julien Benhamou, Opéra national de Paris
En tant qu’amatrice du ballet de l’Opéra de Paris, j’ai hâte de découvrir le prochain danseur nommé étoile, ma préférence va vers Marc Moreau et Pablo Legasa. Ils interprèteront tous les deux le prince Siegfried prochainement. Les excellents danseurs motivés ne manquent pas au sein du ballet de l’Opéra national de Paris. N’oublions pas de citer le jeune sujet prometteur Guillaume Diop. Quel sera le choix du nouveau directeur de la danse José Martinez ?

Pablo Legasa photographié par Julien Benhamou, Opéra national de Paris

à lire sur Alice au pays des arts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire