mardi 3 novembre 2009

Farhad Moshiri à la galerie Emmanuel Perrotin

Farhad Moshiri, Life is beautiful, 2009.
Instalation réalisée à partir de couteaux plantés dans le mur.
Courtesy Galerie Emmanuel Perrotin, Paris

Farhad Moshiri, Tiger (détail), 2009.
Broderie, acrylique, fausse neige sur toile. 290 x 460 cm
photographie Guillaume Ziccarelli
Courtesy Galerie Emmanuel Perrotin, Paris

Emmanuel Perrotin a un goût pour l'exotisme, l'art venu d'ailleurs. On se souvient de l'exposition de Barthi Kher (artiste anglaise/indienne?) de l'année dernière, à présent l'iranien Farahad Moshiri est à l'honneur à travers cette exposition Silly you, Silly me. Le travail de cet artiste est singulier, il mêle la tradition artistique iranienne au kitsch américain avec un regard acéré. Le résultat est tout à fait étrange et interpelle. L'iconographie fait penser aux vieux comics américains ou aux dessins animés. La plupart des tableaux sont recouverts de perles, leur facture est très soignée, rappelant le serti invisible de Van Cleef & Arpels. Deux œuvres attirent l'attention, Tiger, un petit tigre perdu dans une banquise de paillettes blanches et Life is beautiful, écrit à l'aide de couteaux plantés dans le mur.

jusqu'au 23 décembre
Farhad Moshiri
Silly you, Silly me

Galerie Emmanuel Perrotin
76 rue de Turenne
75003 Paris

Aucun commentaire:

Publier un commentaire