samedi 15 janvier 2011

Annette Messager, pudique et publique, sur france 5

L'excellente émission Empreintes sur France 5 a consacré un documentaire à Annette Messager, grande personnalité féminine (sans être féministe) de l'art contemporain. Comme le souligne le titre du film pudique et publique, Annette Messager n'est pas une artiste des médias, elle ne se livre pas aisément. C'est donc à petits pas, délicatement que le film nous dévoile le parcours de cette artiste ultra-sensible depuis sa plus tendre enfance.

Annette Messager, Inflating Deflating (Gonflés dégonflés), 2005-2006
28 elements, painted parachute fabric, computerized motors
Dimensions variable
Marian Goodman Gallery

Annette Messager, articulés-désarticulés, 2002, détails
© Centre Pompidou, Paris 2007, photo : André Morin


Annette Messager, Secret, 2006
Net wire 160 x 280 cm
Marian Goodman Gallery

Résumé du film: Depuis le début des années 70, Annette Messager explore les régions secrètes et nocturnes de l'identité sexuelle, la difficulté et la liberté d'être femme dans un monde d'hommes. Ce documentaire part à la rencontre de cette artiste femme au-delà du féminisme, hier ignorée, aujourd'hui mondialement reconnue et encensée par les critiques et par le public.
Il retrace sa carrière et les thèmes autour desquels elle a construit son œuvre : le corps, la monstruosité, la parole...
Véritable labyrinthe d'idées et de formes, ce film, à la première personne, revient sur ce travail unique, à la fois enchanteur, grimaçant et provocant...

Auteur : HEINZ PETER SCHWERFEL
Durée : 52 minutes
Realisateur : HEINZ PETER SCHWERFEL
Production : SCHUCH PRODUCTIONS
Participation : FRANCE TÉLÉVISIONS

Annette Messager me bouleverse de l'intérieur, un peu comme Louise Bourgeois. Son rapport au corps, à la sexualité et à l'inconscient me plaît. Son attachement à l'enfance, son mélange de tendresse et de cruauté, sa bizarrerie me touchent particulièrement.

Annette Messager, Pudique et publique est encore visible une semaine sur le site de France 5, Je ne saurais que trop vous le recommander.

Annette Messager

Aucun commentaire:

Publier un commentaire