jeudi 12 novembre 2009

Ugo Rondinone/Sunrise East, les Tuileries.




Le Bon Samaritain, François Sicard, 1896.




L'Homme et sa misère ou La Misère, Jean-Baptiste Hugues, 1905-1907.



Caïn venant de tuer son frère Abel, Henri Vidal, 1896.



Cassandre se met sous la protection de Pallas, Aimé Millet, 1877.



La Comédie, Julien Toussaint Roux, 1874.



Le Serment de Spartacus, Louis Ernest Barrias, 1869-1871.

Le musée du Louvre a invité l’artiste contemporain Ugo Rondinone à présenter une installation intitulée Sunrise East dans le jardin des Tuileries. Douze sculptures monumentales, en bronze patiné argenté, représentant les douze mois de l’année à travers des monstres grimaçant ou souriant, ont été installées autour du Grand bassin rond, côté Carrousel. La confrontation entre le travail de Rondinone (qui peut faire penser à de l'art naïf) aux statues du jardin des tuileries présentes autour du bassin est très intéressante. L'aspect modelé et argenté des statues de Rondinone détonne face au marbre blanc, mate et lisse des statues du jardin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire