jeudi 18 février 2010

Animal, exposition au musée des Arts décoratifs


Manteau noir en singe ébouriffé, vers 1969. Anonyme

© Les Arts Décoratifs. Photo : Jean Tholance


Théière en porcelaine, 1833. Manufacture royale de Sèvre

© Les Arts Décoratifs. Photo : Jean Tholance



Uglydoll, monstre Icebat, 2003

Chine © Les Arts Décoratifs. Photo : Jean Tholance

La galerie d’études du musée des Arts décoratifs propose de découvrir tous les 18 mois un ensemble de plus de 400 œuvres des collections rarement montrées , à travers un thème . À partir du 18 mars 2010, le nouvel accrochage confronte les styles et les époques sous l’angle de l’animal : mobilier , arts de la table , mode , textile , jouets , affiches , bijoux... révèlent les façons multiples dont l’homme s’approprie l’animal et l’intègre au décor quotidien . Sept thèmes sont abordés : l’animal comme matière , parure , forme , décor , mais aussi l’animal comme miroir de l’homme , l’animal comme héros et comme créature monstrueuse. (Extrait du communiqué de presse)

Animal est un thème riche, une source d’inspiration infinie pour les créateurs, designers et artistes. Cette exposition présente l’animal au sens large du thème, à travers sa mythologie, sa symbolique, la relation complexe homme/animal (la domination, le miroir, le fantasme). Elle nous permet d’apprécier les pépites du fonds des Arts décoratifs. La sélection des pièces concernant la mode est particulièrement réussie. On retiendra notamment une petite cape bleue en plumes de coq, des escarpins de Benoît Méléard pour Jérémy Scott, un chapeau Esther Meyer en faisan recomposé, un manteau à collerette pour chien Vivienne Westwood, des bottines de Martin Margiela, une ancienne coiffe chinoise fabuleuse, un manteau et un casque en peau d’autruche Balmain, une veste en fausse fourrure Jean-Charles de Castelbajac ou encore ce manteau Dior extravagant en ours polaire avec (pauvre bête !) une patte de l’animal encore apparente. Passionnée par la mode, j’ai retenu ce vestiaire extraordinaire mais les arts de la table, le design et la publicité sont également richement représentés. L’aspect hétéroclite de cette exposition fait tout son charme. Des chefs d’œuvre peuvent côtoyer une campagne de publicité amusante ou des jouets tout en changeant d’époques et de styles avec aisance. Enfin, pour finir en beauté la visite, l’espace l’animal mon héros nous rappelle toutes les bêtes que nous avons aimées ou détestées pendant l’enfance : les Tortues Ninga, les bisounours, le cochon Nafnaf, Donald, petit ours brun, Babar, Max et les Maxi-monstres, etc.

Animal
Du 18 mars 2010 à novembre 2011
Musée des Arts décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris

Les Arts décoratifs

Aucun commentaire:

Publier un commentaire