jeudi 25 février 2010

Au-delà du réel. Galerie Jérôme de Noirmont

Valérie BELIN, Têtes couronnées # 1, 2009
Série : Têtes couronnées
Sérigraphie en couleur sur papier, 188 x 146 cm
Edition à 3 exemplaires et 1 épreuve d´artiste
© Valérie Belin. Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, Paris.

La galerie Jérôme de Noirmont présente actuellement l’exposition au-delà du réel. Celle-ci regroupe les œuvres anciennes ou nouvelles des artistes suivants : Valérie Belin, George Condo, Fabrice Hyber, David Mach et Bettina Rheims. Les œuvres sont sélectionnées en fonction du thème de l’exposition. Elles ont comme point commun la transcendance ou la transfiguration de la réalité.

Dans cette exposition de groupe, les travaux de trois artistes m’ont particulièrement attirée.
Valérie Belin, dont l’œuvre spectaculaire, Têtes couronnées #1 donne l’impression de voir trouble grâce à la superposition de trois clichés imprimés en sérigraphie. Cette photographe joue sur la perception du spectateur, ses modèles vivants ressemblent à des poupées et ses mannequins artificiels semblent bien vivants comme en attestent les deux photographies exposées extraites des séries Mannequins de 2003 et Modèles de 2006. Malheureusement, aucune photographie de la série des Michael Jackson de 2003, qui dans le genre transcendait admirablement la réalité.
David Mach, sculpteur atypique, utilise des matériaux peu fréquents : des cintres ou des allumettes avec lesquels il représente ses icônes contemporaines. On peut ainsi reconnaître Che Guevara, Lenine et Mao en allumettes sur des piédestaux. L’utilisation de ce matériau éphémère fragilise ces icônes ancrées durablement dans nos mémoires collectives les révélant ainsi d’une autre manière.
Bettina Rheims, photographe célèbre est également exposée à travers trois anciennes séries bien connues : Animal (1982,1983), Modern lovers (1989,1990) et Les Espionnes (1991). On apprécie toujours de revoir ses photographies.

Au-delà du réel
jusqu'au 23 Mars 2010
Galerie Jérôme de Noirmont
36 avenue Matignon
75008 Paris

Aucun commentaire:

Publier un commentaire