dimanche 19 décembre 2010

Bettina Rheims, interview

Grâce au site internet www.helenarubinstein-lelivre.com j'ai pu participer à une interview de Bettina Rheims, l'une de mes photographes préférés. Voici les questions que je lui ai posées :

1 — En voyant votre dernière exposition Rose, c'est Paris que j'ai beaucoup aimée, je me suis demandée si finalement votre regard sur les femmes n'était pas masculin car elles sont si désirables.
Je pense que c'est justement parce que je suis une femme et que je suis dans une relation de totale confiance et d'intimité avec mes modèles que je parviens à obtenir d'elles cette incroyable sensualité. le désir existe entre nous, mais il est purement photographique : celui d'un artiste pour son modèle. Le fait d'être une femme n'a rien à y voir.

2 — Y a-t-il eu des photographies que vous n'avez pas osé faire (je pense à la série Chambre Close par exemple) ? Vous fixez-vous des limites dans votre travail ? si oui, lesquelles ?
Je dirai plus qu'il y a des images que je n'ai pas encore faites. La limite elle est pour moi de ne pas blesser, de ne pas faire de mal aux femmes que je photographie et si possible qu'elles sortent du studio fières de ce qu'elles ont accompli et aussi ayant appris quelque chose peut être de nouveau sur elles-mêmes.

3 — Sur quoi travaillez-vous en ce moment ? quels sont vos projets à venir ?
Cette année est en quelque sorte une année de transition. Après de grandes aventures comme celle que j'ai vécu avec "Rose" (en tout deux ans de travail). J'ai besoin d'une part de remettre le studio en route, nous faisons des commandes pour des magazines, de la publicité, et aussi de temps pour moi qui fera, j'espère, naître bientôt un nouveau projet. Mon travail a toujours été rythmé par ces deux activités différentes, celle purement artistique et une autre un peu plus appliquée, parfois comme de l'artisanat, mais à la fin de la journée les deux se rejoignent souvent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire