jeudi 13 décembre 2018

Sauvons le denim et libérons nos poils ! salvadgeDENIM collection, ThreeASFOUR



Picture by: @elisabetd Featuring @chloeblackshire @jazsalyn Hair by : @michaelforrey
Makeup by : @alliesmithmakeup Shot at : @manacontemporary

Les designers de ThreeASFOUR ont lancé au début du mois une intéressante pré-collection automne 2019 consacrée au recyclage du denim intitulée salvadgeDENIM. Le trio a collaboré avec l’artiste Stanley Casselman et la fameuse marque Levi’s. Quel plaisir de voir apparaître des poils sous les bras de la modèle ! Les poils étant en disgrâce depuis toujours dans l’imagerie de la mode et de la publicité, les voici joliment mis en valeur.

Cette campagne me fait penser à une anecdote d’Helmut Newton, lue dans Autoportrait, publié chez Robert Laffont :
‘En 1980, j'ai réalisé pour Vogue Allemagne une série de photos où Hanna Schygulla incarnait Lili Marleen. Pour présenter le résultat à la rédaction, j’ai organisé une projection dans leurs bureaux à Munich. À la fin, un silence de plomb régnait dans la pièce. Personne ne prononçait le moindre mot — ils semblaient abasourdis. J’étais surpris parce que les photos étaient bonnes. Schygulla était superbe, et nous n’avions rencontré aucun problème technique. J’ai parcouru la pièce du regard. Puis la rédactrice en chef a brisé le silence : “ Les poils sous les bras.” En fait, pendant la séance, Hanna avait levé les bras, et j’étais tombé amoureux de ses aisselles duvetées. J’avais insisté pour qu’elle tienne la pose, et c’était devenu un élément important de mes photos. Évidemment, dans l’univers de Vogue, il n’y a jamais de poils sous les bras, jamais.’

Les femmes doivent disposer de leur corps. Rappelons qu’il n’est pas interdit d’avoir des poils. Résistons au diktat des conventions !

www.threeasfour.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire