mercredi 13 novembre 2013

Robert Wilson au Louvre, Living Rooms

Robert Wilson, "Gaga portraits" (Gaga en Saint Jean-Baptiste)
Robert Wilson, "Gaga portraits" (Gaga en Marat assassiné dans sa baignoire)
Robert Wilson, "Gaga portraits" (Gaga en Saint Jean-Baptiste)
Le musée du Louvre a l'excellente idée d'inviter le metteur en scène et plasticien Robert Wilson pour une exposition très originale Living Rooms et un programme complet de performances, archives filmées et rencontres.

Une première partie de l'exposition nous plonge dans l'univers artistique intime de l'artiste en nous présentant 760 œuvres extraites de sa collection personnelle (de son centre de Watermill et de ses appartements de New York). La collection riche et variée regroupe toute sorte d'objets, cadeaux d'artistes, chaises utilisées dans ses pièces, photos souvenirs, dessins, photographies, statuettes, poteries, masques du monde, petites peintures, chaussures et chaussons de danseurs (et pas n'importe lesquels ceux de Rudolf Noureev et George Balanchine). Robert Wilson accumule depuis qu'il a douze ans avec un regard ouvert sur le monde, sensible au moindre détail. Il absorbe tout comme un buvard et nous livre tels quels ses souvenirs dans la salle de la Chapelle du Louvre avec son lit trônant au milieu de la pièce. Ses reliques sont nombreuses et exotiques, beaucoup d'objets viennent de tribus lointaines.

La seconde partie de l'exposition Gaga portraits présente à travers des vidéos la chanteuse incarnant des personnages célèbres de la peinture (Saint Jean-Baptiste peint par Solario, Mademoiselle Caroline Rivière peint par Ingres et Marat peint par Jacques Louis David). Ses portraits de Lady Gaga sont saisissants, ils semblent dans un premier temps statiques, puis en s'approchant, on s'aperçoit que la tête fraîchement découpée de Saint Jean-Baptiste a les paupières qui battent légèrement. Même chose pour Mademoiselle Caroline Rivière qui nous fixe, ferme les yeux puis verse une larme. La mise en scène est habile et délicate, Robert Wilson redonne vie à des tableaux célèbres avec comme actrice principale, Gaga en muse du XXIe siècle.







Robert Wilson, vues de l'exposition Living Rooms, salle de la chapelle au Louvre

Living Rooms, Le Louvre invite Robert Wilson jusqu'au 17 février 2014
Bob Wilson, le flambeur, par Valérie Duponchelle et Armelle Heliot
Bob Wilson s'installe au Louvre, Culturebox

Remerciements à Martin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire