vendredi 13 novembre 2015

Erwin Olaf, Waiting, à la galerie Rabouan Moussion

Erwin Olaf, Waiting, Portrait 1, La Défense, 2014 
Erwin Olaf, Waiting, La Défense 1, 2014
Erwin Olaf, Waiting, La Défense 2, 2014
Erwin Olaf, Waiting, Portrait 1, Nairobi, 2014
Erwin Olaf, Waiting, Nairobi 3, 2014
Les collectionneurs se pressent dans le magnifique nouvel espace de la galerie Rabouan Moussion pour acheter les photographies d'Erwin Olaf, le plus talentueux des photographes néerlandais. Waiting est le titre du dernier projet artistique d'Erwin Olaf associant installation, photographies et vidéos actuellement exposées à la galerie. L'exposition commence par une petite salle avec d'impressionnants autoportraits du photographe puis continue avec la série Waiting. Chaque photographie d'Erwin Olaf est composée avec tant de soin qu'elle ressemble à un tableau. La qualité du décor, la précision de la lumière, la mise en scène sophistiquée, l'attitude du modèle dirigé comme un acteur, l'atmosphère de solitude souvent mélancolique caractérisent l'univers artistique du photographe. On pense aux tableaux d'Edward Hopper en découvrant la série Waiting, La Défense. Le temps semble figé face à l'attente de ces femmes enfermées dans la solitude. L'esthétique des décors est digne des films de Jacques Tati. Enfant, le photographe adorait regarder Mon oncle et Playtime. Dans une interview du magazine IDEAT, il évoque également son goût pour la peinture “L'influence de Rembrandt transparaît dans mes portraits, par l'intensité des regards et les vêtements sombres. Je ne veux pas décevoir les gens que j'immortalise. La façon dont ils posent est très importante. Je me souviens d'avoir photographié Rem Koolhaas. Il avait quelque chose d'un dictateur soviétique... comme la plupart des architectes !”

Erwin Olaf, Waiting, Portrait 2, Shenzhen, 2014
Erwin Olaf, Waiting, Shenzhen 2, 2014
Erwin Olaf, Selfportrait, Tar and feathers n°2, 2012
A propos de cet autoportrait (extrait de l'interview du magazine IDEAT, Vanessa Chenaie et Mikael Zikos) : “J'étais en train d'embrasser mon ami à Amsterdam lorsqu'un homme est arrivé et nous a dit qu'on ne pouvait pas faire ça en public, devant son magasin. J'ai alors créé un évènement Facebook en demandant aux gens de s'embrasser comme nous dans la rue. Nous étions en été, donc les Hollandais sont venus en masse et la police m'a appelé. Un journaliste de la presse à scandale m'a poussé à embrasser une fille et, me sentant offensé, je lui ai craché au visage. Puis j'ai fait cet autoportrait en guise de thérapie. Aujourd'hui, les médias cherchent des stars dans tous les domaines, mais je n'ai jamais cherché à attirer l'attention de cette façon. Je préférerais recourir au cinéma pour cela.”
A découvrir également dans le magazine IDEAT spécial Erwin Olaf, une série surprenante intitulée Violence & Fashion avec un sosie d'Anna Wintour franchement drôle.

Courrez voir cette somptueuse exposition Waiting visible jusqu'au 28 novembre à la galerie Rabouan Moussion, 11 rue Pastourelle, Paris 75003. Ouverture exceptionnelle de la galerie le dimanche 15 novembre de 10h à 19h.

erwin-olaf-berlin-la-galerie-rabouan, 2013
erwin-olaf-berlin-hasted-kraeutler, 2013
erwin-olaf-pour-le-vogue-neerlandais, 2013
keyhole-installation-erwin-olaf, 2012
prolongation-The dark Side

Aucun commentaire:

Publier un commentaire