samedi 9 février 2013

Inez & Vinoodh, à la Gagosian Gallery

Me Kissing Vinoodh (Eternally) 2010
Les photographes Inez Van Lamsweerde et Vinoodh Matadin sont exposés à la galerie Gagosian de Paris jusqu'au 9 mars 2013. Ce couple d'artistes adulé par le microcosme hautain de la mode, a su allier comme personne créativité, talent et business. Ils ont fait évoluer l'image de mode, apportant une autre dimension à la fois étrange, surnaturelle et ambigue. Ils utilisent la retouche d'image non pas pour embellir mais plutôt pour servir leur vision atypique de la beauté, n'hésitant pas à accentuer un défaut ou une bizarrerie. Depuis quelques années leur muse Lady Gaga se métamorphose devant leur objectif, se façonnant peu à peu une image d'ovni comme a pu le faire Bjork à une autre époque.

INEZ VAN LAMSWEERDE AND VINOODH MATADIN
Lucy Fer, 2011
Courtesy Gagosian Gallery
INEZ VAN LAMSWEERDE AND VINOODH MATADIN
Lady Gaga—Head, Yoü & I, 2011
Courtesy Gagosian Gallery
INEZ VAN LAMSWEERDE AND VINOODH MATADIN
Lady Gaga—Joe Calderone 3, Yoü & I, 2011
Courtesy Gagosian Gallery
Communiqué de la galerie :

En fait chaque photo que nous prenons est un autoportrait,
une photo de ce que nous ressentons dans nos vies à ce moment précis. 
— Inez and Vinoodh

Gagosian Gallery est heureuse de présenter des photographies d’Inez & Vinoodh. Il s’agit de leur première exposition avec la galerie. Partenaires de vie et de travail depuis 25 ans, Inez & Vinoodh ont été parmi les premiers photographes à exploiter tout le potentiel de la manipulation digitale pour dresser le portrait de la condition humaine. Alliant le beau au bizarre, l’élégant à l’extrême, le classique à la provocation, leurs images avant-gardistes dépeignent l’identité humaine comme un cadavre exquis ; c’est le même esprit de transformation qui a nourri l’évolution de l’Histoire de l’art et qui est devenu, plus que jamais, un principe esthétique caractéristique de notre temps. Ayant débuté dans les années 1990, ils se sont essayés à une multitude de genres (le nu, le portrait, la nature morte, le tableau) et ont réalisé des photographies d’art, de mode et de culture populaire mais aussi du montage expérimental et de l’assemblage. Inez & Vinoodh utilisent le medium digital comme l’outil même de l’étrange, ils recherchent ainsi perpétuellement de nouvelles façons de suggérer la dynamique interne et complexe qui se cache sous les apparences ; ils montrent ainsi la beauté contemporaine sous tous ses aspects, du classique à l’extrême complet. Grâce à leur sens éditorial extrêmement développé, conséquence de leur travail sur l’intensif et des shootings qui constituent leur quotidien, Inez &Vinoodh savent exploiter leur vaste archive de clichés pour créer des relations temporaires entre des images qui produisent des instants de beauté convulsive. Avec un procédé et une production conçus comme une boucle dynamique associant images, sujets et mediums, leur œuvre réconcilie des systèmes de représentation opposés, résistant au confinement des uns et des autres. Leurs travaux plus expérimentaux alimentent les commandes commerciales et vice versa, la hiérarchie est ignorée et les mêmes images peuvent apparaitre dans des incarnations différentes.

Parmi les transformations et les combinaisons d’images à la fois belles et familières, Inez & Vinoodh introduisent, pour la première fois, de très belles photographies de fleurs à la lumière crue. En revivifiant un genre qui a trouvé son origine dans leur propre passion pour les fleurs mais aussi dans les peintures de natures mortes des maîtres hollandais ainsi que dans le travail d’artistes contemporains comme Robert Mapplethorpe, Irving Penn et Nobuyushi Araki, Inez & Vinoodh ont su faire de la photographie de fleurs leur propre genre. Ils captent, avec une précision analytique, les particularités individuelles de chaque floraison et soumettent les fleurs par un geste anthropomorphique à travers lequel — comme avec beaucoup de personnes qu’ils photographient — elles deviennent des personnages chorégraphiés sur des fonds neutres et blancs. Pour l'exposition à Paris, ils ont installé des photographies individuelles afin de créer des associations momentanées d'œuvres d'époques et d'origines différentes et de sujets divers. Ainsi, la photographie d'une jeune femme aux cheveux longs vue de dos est placée à côté de Joe, l'alter ego de Lady Gaga et d'une étude raffinée de muguet. Dans une autre association, Janus, une fabuleuse femme à trois têtes est placée à côté d'une figure androgyne couchée sur un canapé rouge et à de grandes roses jaunes. Inez & Vinoodh sont nés, respectivement, en 1963 et 1961 à Amsterdam, en Hollande. Ils se sont rencontrés pendant leurs études d’art et de photographie. Depuis le début de leur collaboration à la fin des années 1980, ils ont réalisé des photographies pour de grandes maisons de luxe et de mode et ont régulièrement collaboré avec des magazines tels que i-D, Interview, Purple, Pop, Vanity Fair, Vogue USA, Vogue China, Paris Vogue, Vogue Hommes International, Vogue Italia, Another Magazine, Gentlewoman, Visionnaire, V, V man, et W. Le projet rétrospectif Pretty Much Everything constitue l’ouvrage le plus complet de leur travail à ce jour. Un somptueux coffret en trois volumes, publié chez Taschen en édition limitée, a été réalisé par M/M Paris et rassemble des essais de Glenn O’Brien, de Michael Bracewell, de Bruce Sterling et d’autres encore. L’exposition itinérante, qui porte le même nom que le livre, juxtapose des images de tout genre et de tout format et est actualisée à chaque nouvelle présentation. Pretty Much Everything a été inaugurée au musée FOAM d’Amsterdam en 2010 et a ensuite voyagé à Sao Paulo en 2011. L’exposition s’est achevée au Musée d’Art Contemporain de Dallas au Texas à la fin du mois de décembre 2012.
Inez & Vinoodh vivent et travaillent à New York.

Inezandvinoodh.com
Inezandvinoodh.tumblr.com
Inez & Vinoodh, le double d'images
Gagosian.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire